PRISE EN CHARGE DES ARRETS CARDIAQUES:LE RETARD FRANCAIS !

En France ,le taux de survie après un arrêt cardiaque subit,n’est que de 10%.Un taux deux à trois fois plus faible  que celui observé dans certains pays d’Europe du Nord ou dans cetaines villes aux Etats-Unis.

L’Académie de médecine dénonce cette situation et le manque de formation du grand public,alors que cela est pourtant obligatoire à l’école.

On estime actuellement à 40 000 le nombre d’arrêt cardiaques en dehors du secteur hospitalier,le taux de survie reste faible estimé à moins de 10%.

Pour l’Académie de médecine , »l’éducation du public est le point clé de l’amélioration de la survie « .En effet ,aujourd’hui moins d’un tiers des Français sont formés aux gestes de premiers secours.Et seuls 55 % des collégiens ont reçu cette formation.

Le maintien des connaissances dans le temps semble inexistant.

Les études montrent qu’un témoin est fréquemment présent (70%).Mais il ne débute un massage cardiaque externe  que dans 40% des cas,le DAE ,n’est utilisé que dans 1% des situations!

Ainsi ,lorsque le massage cardiaque externe peut être rapidement associé à une défibrillation externe,les taux de survie dépassent les 50 %.

Qu’attendez-vous ,FORMEZ-VOUS!

(extrait du Quotidien de médecin)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *