COEUR ET ARTERES DES FEMMES (article3)

DES FACTEURS DE RISQUE PLUS DANGEREUX, VOIR MECONNUS (article3)

Les femmes sont plus vulnérables que les hommes à certains facteurs de risque comme le tabac,l’alcool,le diabéte et le stress…

Le tabac :Une consommation de 3 à 4 cigarettes par jour multiplie par 3 le risque relatif d’accident cardio-vasculaire .

Aprés 50 ans ,  plus d’un infarctus sur deux est lié au tabac.L’arrêt du tabac permet de réduire ce sur-risque d’un tiers à 2 ans ,et totalement à 5 ans.

L’hypertension artérielle (HTA) :

Aprés 60 ans, l’HTA  ne doit pas dépasser 140/90 au cabinet du médecin.

L’HTA est le 1er facteur de risque cardio-vasculaire,elle multiplie fortement le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et d’infarctus du myocarde.

Le manque d’activité physique :  plus de 40% de la population française a une activité physique insuffisante. Après 60 ans,l’exercice physique est encore plus indispensable !

Le cholestérol :

L’élévation du mauvais cholestérol (LDL) est plus fréquente chez les femmes de plus de 65 ans.Un taux trop bas du bon cholesterol (HDL) est un facteur de risque de maladie cardio-vasculaire.

Le surpoids,l’obésité

Le diabéte : chez les femmes,il augmente le risque de mortalité cardio-vasculaire de 3 à 7 fois, notamment car il réduit l’effet protecteur des oestrogénes naturels.

Le stress et la dépression génèrent un risque plus important de maladies cardio-vasculaires chez les femmes ,à cause d’un impact plus défavorable sur leur systéme nerveux autonome et sur la prise de poids.

La précarité

Le syndrome d’apnée du sommeil

La fibrillation atriale : trouble du rythme cardiaque le plus fréquent.

L’âge et l’hérédité

L’origine ethnique : les personnes d’Asie du Sud-est ou d’Afrique noire ont un risque plus élevé de développer une maladie cardio-vasculaire.

A suivre…

 

COEUR ET ARTERES DES FEMMES (article 2)

DES  SYMPTOMES  DIFFERENTS  DES  HOMMES ! (article 2)

Chez l’homme classiquement,une douleur dans le thorax,qui irradie dans le bras gauche et jusqu’à la mâchoire fait penser à un infarctus.

Aujourd’hui, les femmes sont moins protégées que les hommes !

Chez la femme, l’infarctus est pris en charge en moyenne une heure trente plus tard que chez les hommes.

D’un point de vue anatomique les artéres des femmes sont plus fines et se bouchent plus facilement.

Chez la femme, il existe d’autres symptômes parfois plus subtils.

L’infarctus peut être précédé de signes avant-coureurs : douleur dans la poitrine ou dans l’épaule, palpitations lors d’un effort par exemple.

Ces manifestations sont la plupart du temps négligées par les femmes, qui ont tendance à les croire liées au stress ou à la fatigue.

Ce peut être un essoufflement associé à une forte fatigue, nausées, vomissements,sueurs, douleurs dans l’estomac…

CES SIGNES DOIVENT VOUS ALERTER,SURTOUT SI VOUS AVEZ PLUS DE 45 ANS, VOUS FUMEZ, VOUS AVEZ DE L’HYPERTENSION, DU DIABETE, DU CHOLESTEROL…

Si vous avez le moindre doute, appelez le 15,  cela peut vous sauver la vie !

Faites-le même si les signes ont disparu au bout de quelques minutes.

Après un infarctus, les femmes ont davantage de risque de décéder ou de refaire un accident cardio-vasculaire dans l’année qui suit, comparativement aux hommes.

A suivre…

COEUR ET ARTERES DES FEMMES (article 1)

QUELQUES CHIFFRES  (article 1)

Aujourd’hui,les femmes sont moins protégées que les hommes.

Les maladies cardio-vasculaires sont la principale cause de mortalité chez la femme en France, elles tuent  8 fois plus que le cancer du sein !

Les maladies cardio-vasculaires représentent 42% des décès chez les femmes européennes contre 27 % pour les cancers.

L’infarctus  du myocarde en est la 1ere cause .

Sur 147000 personnes qui décèdent en France d’une maladie cardio-vasculaire, 54 % sont des femmes .

Le pourcentage de femmes de moins de 50 ans victimes d’un infarctus a été multiplié par 3 en 15 ans.

MAUVAISE HYGIENE DE VIE = ENNEMI PUBLIC N° 1

80 % des maladies cardio-vasculaires sont liées au tabagisme, à un manque d’activité physique, à une mauvaise alimentation, à l’usage nocif de l’alcool ou encore au stress.

11% des femmes victimes d’un infarctus ont moins de 50 ans.

Les femmes décèdent davantage que les hommes dune maladie cardio-vasculaire.

Une consommation de 3 à 4 cigarettes  par jour,multiplie  par 3 le risque d’accident cardio-vasculaire.

Aprés 35 ans ,l’association d’une contraception contenant un oestrogéne de synthése avec le tabac multiplie par 30 le risque d’infarctus !

A suivre…

3 Gestes pour sauver une vie

L’association Cœur et Vie 43 a, entre autres, pour mission d’enseigner « les gestes qui sauvent ».

Les arrêts cardiaques ont lieu devant témoins qui le plus souvent ne savent pas pratiquer les gestes adaptés

Il est donc indispensable que tout le monde apprenne à pratiquer les gestes de premiers secours.

Cela passe donc par cette initiation.

Chacun de nous peut-être amené un jour à être témoin d’un accident cardio-vasculaire, c’est pour cela qu’il faut connaître les gestes qui sauvent ».

Appeler : 15(samu)   18(SDIS)  112(numéro européen)

Masser : la victime doit être allongée sur une surface dure et plane. Le massage cardiaque permet au sang de continuer à circuler et ainsi alimenter en oxygène les cellules et surtout le cerveau de la victime.

DEFIBRILLER : le défibrillateur ou DAE permet, grâce à un choc électrique, de relancer l’activité cardiaque.

Cet appareil est sans danger et est très simple d’utilisation. Il est équipé d’un guide vocal qui permet d’accompagner le sauveteur étape par étape .

Tout citoyen peut se servir d’un DAE.