PRISE EN CHARGE DES ARRETS CARDIAQUES:LE RETARD FRANCAIS !

En France ,le taux de survie après un arrêt cardiaque subit,n’est que de 10%.Un taux deux à trois fois plus faible  que celui observé dans certains pays d’Europe du Nord ou dans cetaines villes aux Etats-Unis.

L’Académie de médecine dénonce cette situation et le manque de formation du grand public,alors que cela est pourtant obligatoire à l’école.

On estime actuellement à 40 000 le nombre d’arrêt cardiaques en dehors du secteur hospitalier,le taux de survie reste faible estimé à moins de 10%.

Pour l’Académie de médecine , »l’éducation du public est le point clé de l’amélioration de la survie « .En effet ,aujourd’hui moins d’un tiers des Français sont formés aux gestes de premiers secours.Et seuls 55 % des collégiens ont reçu cette formation.

Le maintien des connaissances dans le temps semble inexistant.

Les études montrent qu’un témoin est fréquemment présent (70%).Mais il ne débute un massage cardiaque externe  que dans 40% des cas,le DAE ,n’est utilisé que dans 1% des situations!

Ainsi ,lorsque le massage cardiaque externe peut être rapidement associé à une défibrillation externe,les taux de survie dépassent les 50 %.

Qu’attendez-vous ,FORMEZ-VOUS!

(extrait du Quotidien de médecin)

Le Lions Club du Puy soutient Coeur et Vie 43

Un immense merci pour ce don trés généreux du Lions Club du Puy et de Scandiano.

Ce don nous sera très utile cette année ,où les subventions sont rares, pour continuer nos actions des « gestes qui sauvent ».

Cet argent sert à rémunérer les formateurs agréés lors des séances de formations.

Notre association n’a pas pour mission d’acheter des défibrillateurs.